De la définition à la création !

 

Les engobes, c’est quoi ?

L’engobe est un revêtement argileux, qui recouvre une céramique.

 

La différence entre l’engobe et l’email ?

Oyas créé pour la marque La Green Touch Paris

Les engobes, tout comme l’email sont des recettes chimiques qui permettent de mettre en couleur vos céramiques. La différence entre ces deux éléments est que le but de l’email est de rendre une pièce vitrifié en plus d’être coloré et texturé. L’engobe lui à pour unique but de mettre en couleur la pièce ou d’apporter une texture pour par la suite être émaillé ou non .

 

Les differents engobes

Il existe une multitude d’engobes, les plus connus sont : les colorés que l’on pose sur terre crue ou terre cuite, les engobes de faïence, les engobes de haute température. Mais il existe aussi des engobes pour:

-Les cuisson au sel

-Raku

– Engobes grésés

– Engobes pâteux de remplissage

– Engobes a effet lustre

– Engobes de protection

Chapitre 1: La fabrication

 

Comme je vous l’ai expliqué les engobes fonctionnent par recette. Il vous faudra donc des bases en chimie afin de savoir comment manipuler les différents éléments. Il est très important de connaitre ses matières car même issu de la nature elles peuvent influer sur votre santé, vous mettre en danger mais aussi mettre en danger la personne qui utilisera vos pièces.

(Les engobes sont plus communément conçus à base de terre concassé. C’est ce que l’on retrouve en plus grande quantité dans nos recettes. Par la suite selon la couleur, la texture ou l’utilisation la recettevariera selon vos attentes. )

 

Chapitre 2: Caractéristique des engobe

 

Les plus importantes sont:

  1. la granulométrie de la matière première. Selon les recettes ou rendu il faudra que vos éléments soient finement broyés et nécessitera plus de travail.

  2. La viscosité/ la densité. La viscosité et la vitesse d’absorption de l’eau dépendra de la quantité d’eau par rapport a la masse des matière première, de la granulométrie, de la qualité des argileset d’autre élément apporter a la recette qui pourront affluer. il vous est donc recommander de connaitre vos matière.

  3. Le retrait au séchage – selon la qualité du broyage, de la pâte utilisé et du moment de l’application, au séchage peuvent survenir éclat ou une non adhérence de la matière sur le support.

  4. Le retrait à la cuisson. Comme pour le retrait au séchage, le retrait à la cuisson peu être causé par les même choses, mais plus souvent c’est une question de température et de duré de cuisson. Néanmoins le retrait de votre engobe peu être touché par des caractéristique bien plus chimique avec des termes bien moins commun qui ne sont pas simple à expliquer.

  5. Le comportement au grésage et à la fusion – cette partie de la composition de l’engobe est très lourde, même pour moi elle est compliqué a synthétiser et a faire en sorte que cela soit digeste,alors je vais allez à l’essentiel, je vous donnerais des références si vous souhaiter approfondir les termes techniques.

  6. la couleur après cuisson selon la température dépendra de la concentration des matières solideset de l’épaisseur de l’engobe, de la quantité d’oxyde ou pigments dans la recette, de l’application, de l’atmosphère du four et de la température.

  7. La texture en surface. La finesse du broyage peut vous aider à déterminer l’aspect de votre engobe. La manière et le moment de l’application influera également ainsi que la température de cuisson.

  8. La dureté. Elle dépendra de la chimie de votre recette, cette partie est très complexe à expliquer et les termes utilisés sont très spécifique. Je ne vais pas pouvoir tout vous expliquer en détail, car mon article blog deviendrait trop long.

  9. L’adhérence dépend du moment de l’application, est-ce que le tesson de terre était sec ou encore bien humide ? Est-ce que l’engobe était très liquide ou très pâteux? Le séchage était-il lent ou rapide ?

  10. La porosité, elle dépendra de la chimie de votre recette et de la cuisson apporté aux pièces.

 

Chapitre 3: Les matière première

 

Comme vous avez pu le comprendre les bases d’un engobe c’est grossièrement de la terre, de l’eau etdes oxydes avec une recette, comme pour les gâteaux.

Mais pour aller un peu plus loin je vais vous classer les matières premières, cela pourra vous permettrede comprendre les caractéristiques de l’engobe (chapitre 2).

  1. Comme matière de base nous avons l’argile un liant « plastique ».

  2. Les matières que l’on appelle dégraissantes, qui sont des composants « non plastique » et permettent d’ajuster le retrait.

  3. Les liants et les colles

  4. Les fondants, ceux qui vont abaisser ou augmenter la fusion des éléments.

  5. Les matières développant la/ les textures et structures

  6. Les composants colorants

La quantité de ces ingrédients affluera à chaque fois vos recettes, plus vos recettes sont précises, plus vous êtes minutieux et vos recherche seront concluantes.

 

Chapitre 4: La préparation

 

La préparation de l’engobe est elle aussi une étape très minutieuse, pour faire simple tous vos ingrédients doivent avoir le même aspect, il doivent être sec (sous forme de poudre). Afin de ne pas vous tromper dans les valeurs, prenez bien soin de peser vos matières dans des gobelets séparément. Une fois que tout est prêt vous pouvez ajouter une petite quantité d’eau dans chaque gobelet afin d’obtenir une pâte de chaque ingrédient. Cette technique permet de limiter que les particules fines s’envolent et que vous les respiriez. Puis vous pouvez tout mélanger et ajouter la quantité d’eau voulu,par rapport à votre recette. Par la suite afin que votre mélange soit homogène, il faudra le tamiser. Encore une fois selon le rendu que vous souhaitez ou votre recette, vous choisirez un tamis plus ou moins serré et vous tamiserez une ou plusieurs fois.

Une fois que votre engobe est prêt, veillez à le conserver dans un bocal propre et hermétique afin qu’ilne soit pas contaminé par des poudres, poussières ou choses extérieures.

 

Chapitre 5: L’application

 

Un engobe peut s’appliquer de plusieurs façons:

1. Au pinceau, de façon épaisse ou non.

2. Par pulvérisation, c’est à dire avec un pistolet spécial et un compresseur. Il faudra que votre barbotine soit bien tamisé et plus liquide, afin de pouvoir passer dans le pistolet.

3. A la goute, avec le pinceau ou une poire.

Chaque technique donnera un rendu plus ou moins different. On choisi une application en fonction du matériel qu’on à a disposition, du rendu que l’on souhaite, de l’aisance ou de la possibilité d’exécution.

 

Cours de création boucles d’oreilles avec wecandoo

Et voila! C’est la fin de cet article. Tu souhaites en savoir plus ? alors n’hésite pas à me le dire en commentaire, je serais ravie d’en dire davantage sur le sujet et répondre à tes questions. N’hésite pas non plus à liker ce poste s’il ta plus cela me permettra de savoir si ce genre de contenu te plait ou non.